Négocier son crédit immobilier et obtenir facilement un crédit immobilier, c’est le rêve de tous ceux qui veulent se lancer dans un investissement locatif.  Et c’est bien faisable à condition de suivre des étapes bien précises.

La toute première est bien évidemment d’engager une négociation avec son banquier en ayant comme objectif de décrocher le meilleur prêt possible. Il n’est pas question ici de limiter le taux d’intérêt.  Non, cela va bien plus loin, car il s’agit également d’avoir accès à des avantages sur les frais associés à la souscription d’un emprunt immobilier. Ceux-ci se rapportent notamment aux assurances, mais aussi aux frais de dossiers tout comme aux pénalités de remboursement anticipé.

Ce n’est que la première étape, donc le début d’un long processus. Mais rassurez-vous ! Nous allons vous expliquer pas à pas ce que vous devez faire pour négocier son crédit immobilier dans d’excellentes conditions.

1. Négocier son crédit immobilier : Déterminer le taux d’intérêt

Vous ne pouvez pas vous lancer dans la négociation d’un prêt immobilier sans avoir une connaissance basique de l’état du marché.  Concrètement, il vous faut vous renseigner sur l’évolution des taux d’intérêt et leur cours moyen à l’instant où vous envisagez de contracter un emprunt.  C’est un élément essentiel, car comme vous le savez certainement, le levier le plus important dans la négociation d’un crédit immobilier est le taux d’intérêt.

Le profil de l’emprunteur

La variation de ce taux dépend de plusieurs facteurs. Mais les deux majeurs sont d’une part le profil de l’emprunteur et d’autre part la durée de l’emprunt.

Pour ce qui est lié au profil de l’emprunteur, la banque passera au crible aussi bien son apport personnel que ses revenus. Elle s’intéressera également à son profil d’épargnant. 

Par ailleurs, plus la durée de l’emprunt est élevée, plus le taux immobilier l’est. Par exemple, un emprunt contracté pour une durée de 25 ans sera soumis à un taux plus grand qu’un emprunt à rembourser sur 10 ans.

Le contexte économique

Outre le profil de l’emprunteur et la durée de l’emprunt, il faut également savoir que le contexte économique influe grandement sur les taux d’intérêts.   Au moment où vous êtes à la quête d’un crédit immobilier, les taux peuvent ainsi être de l’ordre de 1,5 % ou au contraire tourner autour de 3 %.  Ce n’est qu’une illustration pour vous signifier à quel point la conjoncture peut impacter sur les conditions d’emprunt. 

Il est vrai que ce sont surtout les profils des contractants qui expliquent les disparités. Cependant, il faudra bien s’informer en amont sur les taux d’emprunt contextuels avant de s’assoir à la table des négociations. 

Toujours avant de négocier son crédit immobilier, prenez garde à considérer les taux qui couvrent la totalité des frais. Autrement dit, méfiez-vous des taux affichés qui sont presque toujours faux. Le vrai taux, c’est le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Servez-vous-en donc pour disposer d’une solide base de comparaison et partir du bon pied dans les négociations.

Nous allons à présent aborder les bons arguments à citer pour exposer votre cas au banquier et être certain de décrocher le crédit de vos rêves !

2. L’importance de l’aspect financier

Lorsque vous souhaitez emprunter à la banque pour acheter un bien immobilier ancien ou neuf l’aspect financier du prospect est un élément déclencheur pour l’obtention du prêt. En effet, négocier son crédit immobilier alors que vous avez des problèmes financiers est un combat perdu d’avance.

Négocier son crédit immobilier : L’apport personnel

Presque aucun établissement financier ne vous accordera un prêt immobilier sans que vous ne justifiez d’un apport personnel. Il faut même que ce dernier soit conséquent. En général, les banques ne sont réceptives que lorsque vous êtes en mesure de fournir 10 % au moins du montant total. C’est ce qu’il faut pour faire face aux frais de notaire et de garantie. 

Dans le même temps, vous augmentez drastiquement vos chances de  décrocher un bon crédit immobilier si votre apport se situe entre 15 et 30 %. N’hésitez surtout pas à aller au-delà si vous en avez les moyens. Vous l’aurez compris, les portes des banques s’ouvriront grandement à vous et vous serez chaleureusement accueilli si vous pouvez injecter un apport personnel élevé !

Mais, il n’est pas si simple de disposer d’une bonne capacité d’autofinancement pour négocier son crédit immobilier.

Comment procéder pour avoir un apport personnel élevé ?  Tout d’abord, vous pourriez épargner sur la durée même si cela impliquerait de remettre votre projet d’investissement immobilier à plus tard. Vous vous accordez ainsi le temps requis pour vous constituer un petit capital propre. 

Un taux d’endettement bas

La hauteur de votre taux d’endettement est un autre élément dont le banquier tiendra compte au moment de négocier son crédit immobilier.  Si votre taux d’endettement est plus bas que la moyenne, vous aurez marqué des points !

Comment se calcule la capacité d’endettement ? Tout simplement en enlevant de vos revenus les charges financières dont vous devez vous acquitter chaque mois. 

Cette capacité d’endettement doit être suffisamment faible pour que le taux n’excède pas 33 %.  En effet, ce pourcentage est celui retenu comme la limite à ne pas dépasser pour que vous puissiez vivre sans difficulté après avoir payé toutes vos charges. 

Votre taux d’endettement est-il inférieur ou égal à 15 % ? Dans ce cas, la banque vous classera dans la catégorie des excellents profils.  Valorisez un tel argument au moment de négocier votre emprunt immobilier. 

Si vous ne connaissez pas encore votre capacité d’endettement, pas de panique ! Il existe de nombreux simulateurs crédibles en ligne que vous pouvez employer pour le calculer.

Des revenus stables et conséquents

Nous évoquions plus haut le seuil des 33 % à ne surtout pas dépasser comme taux d’endettement, afin de pouvoir décrocher sans difficulté un crédit immobilier. Mais, retenez que des banques vous feront une fleur en acceptant de passer outre cette limite à condition que vous disposiez de revenus élevés. 

Pour rappel, le taux d’endettement est fixé pour s’assurer qu’un ménage ayant contracté un emprunt sera toujours capable de vivre confortablement après avoir versé ses charges mensuelles. 

La somme restant à votre disposition est appelée le « reste à vivre ». Et celui-ci varie forcément en fonction de vos revenus. Selon que vous gagniez chaque mois 10 000 euros ou 1 500 euros, vous ne serez pas logé à la même enseigne.  En vous acquittant d’une mensualité de 500 euros sur des revenus de 1 500 euros, il vous resterait tout juste 1 000 euros.

Par contre, même en remboursant une mensualité de 3 333 euros sur des revenus de 10 000 euros, vous auriez encore largement de quoi voir venir avec un reste à vivre de 6 666 euros. 

Si vous disposez d’un revenu élevé, vous aurez donc plus facilement accès à un crédit immobilier. Il en est de même dans le cas où vous posséderiez un patrimoine important. Ce sont donc des arguments importants quand vous vous déciderez à négocier un crédit immobilier auprès d’une banque.

Le bon gestionnaire de compte

Les banques n’aiment pas les personnes endettées… Elles s’accommodent par contre très bien des gens qui épargnent ! Expliquons-nous. Votre profil de gestionnaire de compte sera analysé en profondeur par votre banquier. En effet, il impactera votre profil d’emprunteur. 

Vous êtes un mauvais gestionnaire si vos finances laissent à désirer. Et à moins que vous mettiez de l’ordre dans vos affaires et assainissiez vos comptes, vous aurez toutes les peines du monde à décrocher un crédit immobilier.  

Les banques ne vous prêteront pas si vous avez des découverts durant les derniers mois précédant votre demande. De plus, il ne sera pas facile de trouver une oreille attentive à votre requête si des incidents de paiement vous collent à la peau.  

Par ailleurs, si vous menez une vie au-dessus de vos moyens, ne soyez pas surpris que les institutions financières ne vous accordent pas votre prêt !  

Les banques ne sont pas non plus très enclines à accorder un crédit immobilier à un candidat qui doit encore rembourser un crédit à la consommation. 

Vous reconnaissez-vous dans l’un ou l’autre des cas présentés à l’instant ? Nous vous recommandons fortement de revoir votre demande, le temps de retrouver une base financière saine. Il n’y a qu’en présentant une situation financière idéale et stable qu’il sera facile de négocier son crédit immobilier.

3. Négocier son crédit immobilier : Manipuler la banque

La banque est l’actrice majeure pour obtenir votre crédit bancaire et c’est elle qui vous permet d’investir dans l’immobilier. Il est souvent difficile de comprendre les établissements bancaires car leur choix d’obtention de crédit est parfois discutable.

Le bon client

Vous devez non seulement montrer à la banque que vous avez un bon profil, mais vous devez aussi lui prouver que vous êtes un bon client. Ce n’est définitivement pas la même chose.  Si vous avez un bon profil, la banque vous accorde sa confiance. 

Cependant, il ne s’agit pas encore de la situation parfaite pour négocier son crédit immobilier.  Vous devez être en mesure de faire comprendre à votre banquier que vous lui apporterez quelque chose de plus. 

Au cas où vous l’ignorez, sachez dès maintenant que les crédits immobiliers et les taux attrayants pratiqués par les banques ne sont en réalité rien d’autre que des appâts

En effet, elles s’en servent comme produits d’appel afin d’attirer à elles les meilleurs profils de clients. 

Avez-vous une bonne situation professionnelle ?  Disposez-vous de revenus stables et confortables ? Êtes-vous l’heureux détenteur d’un grand patrimoine ? Si oui, n’hésitez pas à procéder au transfert de vos comptes dans la banque auprès de laquelle vous entendez négocier un crédit immobilier.  

N’hésitez pas non plus à y faire l’acquisition de produits financiers. Par ce biais, vous aurez un excellent atout que vous pourrez alors brandir lors de la négociation.

La concurrence bancaire

La concurrence que se livrent les institutions financières est féroce, et vous devriez en profiter !  Négociez le taux d’emprunt et obtenez les conditions de prêt les plus avantageuses en mettant en confrontation les offres de différentes banques. Vous serez étonné de constater le bénéfice que vous tireriez de ce procédé vieux comme le monde.

Le courtier de crédit immobilier

Pour négocier son crédit immobilier aux conditions les plus avantageuses qui soient, vous pouvez recourir aux services d’un courtier spécialisé en crédit immobilier.  Confier votre dossier entre les mains de ce professionnel présente des avantages. Il devra tout d’abord comparer les différentes offres afin de ne retenir que la meilleure.

De plus, il se chargera de négocier avec les banques afin que vous puissiez contracter votre emprunt dans des conditions particulièrement attractives.  C’est encore le courtier en crédit immobilier qui déniche les mandats du taux d’assurance emprunteur. Il essaye de négocier une gratuité de frais de dossier. 

Les meilleurs courtiers en crédits immobiliers sont en mesure de vous indiquer l’institution bancaire qui répondra le mieux à vos attentes.  Étant donné qu’il se concentre totalement sur votre dossier, il pourra inévitablement vous trouver les meilleures conditions de prêt.

Conclusion

Vous avez maintenant les techniques pour négocier son crédit immobilier.

J’espère que vous réussirez à obtenir le vôtre.

Avez-vous des difficultés à obtenir un crédit bancaire ? Pensez-vous qu’il est normal de négocier un prêt immobilier avec plusieurs banques ?

J’aimerais avoir votre avis en commentaire.

Pour obtenir un crédit bancaire facilement et investir dans l’immobilier, vous pouvez suivre notre conférence totalement offerte.

Florent2-ombre

Accédez à notre Formation Vidéo en ligne 100% Gratuite !

Découvrez comment j'ai personnellement généré 2000 € net par mois à vie en moins de 18 mois et comment vous pouvez le faire en seulement 8 semaines !
Commenter à : Négocier son Crédit Immobilier [Astuces pour obtenir son Prêt]

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    Attach images - Only PNG, JPG, JPEG and GIF are supported.

    Login

    Welcome to Typer

    Brief and amiable onboarding is the first thing a new user sees in the theme.
    Join Typer
    Registration is closed.