Le métier de chasseur de rentabilité n’est pas un métier nouveau, il est en phase de maturité. Il est nécessaire de découvrir cette pratique commerciale dans le secteur de l’immobilier.

En guise d’avant gout, nous dirons que le chasseur d’appartement est loin de ressembler à un agent immobilier. Pour jouir de ce statut, mieux payé en cas d’implication plus ou moins importante de la part de cet agent commercial immobilier, il faut passer par plusieurs cases.

Si vous lisez cet article, c’est que vous voulez travailler dans le secteur de l’immobilier. Avec ces informations, vous pourrez vous aussi vous lancer dans cette aventure.

Chasseur de rentabilité : définition

Autrement appelé chasseur d’appart, chasseur immobilier ou courtier immobilier, le chasseur de rentabilité est un professionnel de l’immobilier qui recherche des biens. Il s’occupe des besoins de son client, l’acheteur. Il est l’opposé de l’agent commercial immobilier dont la mission consiste à trouver un preneur pour un vendeur. Apte à l’écoute et fort d’un réseau d’apporteurs d’affaires, celui-ci remplacera son client, particulier ou professionnel, dans la recherche de son futur appartement ou maison dans un parc immobilier élargi.

Le concept de chasseur de rentabilité est un emprunt aux Américains et Britanniques qui, depuis plus de 40 ans, ont pu bénéficier des services d’un « flat hunter » ou d’un « buyer’s agent ». Si les Français avaient l’habitude de s’occuper de la lourde tâche de recherche de bien immobilier eux-mêmes, les Anglophones, eux, faisaient appel à une tierce personne pour effectuer cette mission. Les sociétés américaines et anglaises sont en effet friandes de ces services.

L’importation dudit concept en France date des années 1990, période pendant laquelle apparurent les premiers chasseurs d’appartement sur l’ensemble du territoire. Le nom de Flat Hunter est souvent évoqué comme précurseur de cette spécialité qui sera développée et assimilée par la suite par la société française. Pour marquer son enracinement dans l’Hexagone, le concept d’agent indépendant s’est vu ériger une association de grande envergure baptisée FNCI ou Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers. On reconnaîtra désormais un chasseur d’appartement par sa carte professionnelle (carte T), son assurance et sa garantie financière.

Quelques enjeux du métier pour le secteur

Il a été précisé antérieurement que le métier de chasseur de rentabilité diffère de celui d’agent immobilier. Si ce dernier se positionne côté vendeur ou côté offre, l’autre se place du côté de l’acheteur ou de la demande. Il se présente comme le meilleur interlocuteur en vue d’une future acquisition immobilière pour de multiples raisons. Entre autres, le fait qu’il ne dispose d’aucun bien à vendre le prédispose à l’écoute, aux services et au conseil.

Bénéficiant de l’appui des avancées techniques et technologiques, vos échanges avec le chasseur de rentabilité sont devenus de plus en plus faciles. Et parallèlement, la bonne santé du marché immobilier en France laisse place à un accroissement de la demande. Le recours aux services de ce professionnel serait donc une forme de garantie pour trouver un appartement ou une maison viable, pouvant constituer un investissement pour le long terme.

Mais le chasseur immobilier sait aussi flairer les bonnes affaires, il ira même jusqu’à vous dispenser des conseils de gestion après l’acquisition d’un bien. Par ailleurs, il a été constaté que certaines prestations d’agences immobilières déçoivent. Ce qui a laissé la chance à l’agent indépendant de faire ses preuves. Aujourd’hui, le fait d’être écoutés, compris et conseillés avant, pendant et après une transaction intéresse de plus en plus d’acheteurs. Surtout quand ce professionnel fait preuve de flexibilité, d’efficacité et de réactivité.

Le recrutement de chasseur de rentabilité ?

Sachant que le recours aux services d’un chasseur de rentabilité avantagerait l’aspirant acquéreur immobilier, et que l’image de l’agent mandataire immobilier est plus que ternie, les Français se ruent vers ce professionnel. Ainsi, pour leur satisfaction, certains réseaux décident d’étoffer leur équipe par le biais de recrutement ponctuel ou permanent. En conséquence, ces derniers attribuent des rémunérations non négligeables à ces chasseurs immobiliers et font en sorte qu’ils ne se privent pas de leur statut d’indépendant.

Florent2-ombre

Envie de devenir Chasseur Immobilier ?

96.3% des personnes qui se lancent dans le business échouent pendant que 100% des personnes qui ont saisi cette nouvelle opportunité spéciale ont pu quitter leur patron et gagner minimum 3 fois leur ancien salaire !

Cette absence de privation de leur liberté d’exercice leur offre donc des opportunités d’évolution illimitée. Ni supérieurs hiérarchiques ni subordonnés ne leur seront imposés à l’occasion. Ce type de collaboration permet de jouir de plusieurs avantages dont l’appartenance à un réseau de professionnels bien référencés dans une zone d’intervention précise ou bien à travers toute la France, ou encore l’accès à une armada d’outils concurrentiels pour exercer cette profession.

Par ailleurs, il convient de préciser qu’un chasseur de rentabilité peut aussi pratiquer sans carte professionnelle. En effet, la non-éligibilité à la carte T ne constitue pas une entrave pour celui-ci. Au contraire : on lui attribuera d’autres titres reconnus comme mandataire immobilier, agent commercial immobilier ou auto-entrepreneur à défaut de cette pièce. Il se pourrait qu’il endosse le dossard de coach immobilier, une déclinaison du concept sus-cité, mais en plus amélioré et plus prometteur.

Comment devenir chasseur de rentabilité ?

Jusqu’à maintenant, aucune formation officielle ne délivre de diplôme de chasseur de rentabilité. Toutefois, vous pouvez commencer par un bac STMG, ou Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Puis ensuite s’ajoutera un BTS professions immobilières. Ce dernier s’obtient sur deux années d’études universitaires au cours desquelles l’apprenti courtier immobilier pourra acquérir des connaissances spécifiques.

Côté pré-requis, ce métier n’est pas trop exigeant. Aucun impératif n’est mentionné puisque le chasseur de rentabilité sera jugé non pas sur ses diplômes, mais sur ses résultats. Toutefois, il est nécessaire d’accumuler des expériences en tant que coach, commercial ou conseiller avant d’embrasser cette carrière. Ce minimum de qualités prouve que le futur travailleur indépendant a le sens de la communication et du contact. Mais aussi qu’il dispose des atouts nécessaires pour convaincre et rassurer ses clients.

Nous conviendrons de mentionner que l’accès à ce statut particulier n’est pas donné à tout le monde. Le chasseur immobilier n’aura aucun accès à une carte T sans diplômes ni expériences. Celui qui n’en a pas se résignera à un statut de chasseur immobilier mandataire. Car seules sa volonté et sa conviction seront prises en compte. Il n’est pas rare en effet de trouver des personnes ayant exercé des métiers loin de l’immobilier, se convertir comme chasseur de rentabilité.

Quels sont les qualités attendues chez un chasseur de rentabilité ?

Le chasseur de rentabilité sera jugé par son client lors du premier contact. Ce qui l’obligera à déployer toute une kyrielle de compétences en vue de conclure une affaire, peu importe son degré de complexité. L’acquéreur l’évaluera certainement sur sa capacité d’écoute et de divulgations de conseils par la suite. Viennent s’ajouter à cette liste la neutralité et l’objectivité puisqu’un investissement immobilier met en jeu une masse d’argent.

Ce condensé de qualités lui permettra d’évaluer l’état et le potentiel d’un appartement ou d’une maison lors d’une visite. Cette évaluation s’étendra sur les côtés sociaux, esthétiques et financiers de l’acquisition. Mais cela ne s’arrête pas là. Un agent commercial immobilier digne de ce nom devra avoir des compétences en décoration intérieure et extérieure. De plus, il aura quelques notions sur la conduite de travaux. S’il s’agit d’un investissement locatif, il devra mettre en avant des expériences probantes sur la mise en location et la gestion locative.

Ce professionnel gagnera donc la confiance de son client s’il est à même de développer la promptitude. Nul ne souhaite perdre beaucoup plus de temps que prévu dans la quête de la perle rare immobilière. S’il n’est pas en mesure de traiter les données à sa disposition pour ensuite les transformer en informations susceptibles de servir d’outils de prise de décision d’achat, c’est qu’il ne mérite pas son titre.

Combien gagne un chasseur immobilier ?

Dans la profession de chasseur de rentabilité, la notion de salaire n’a pas vraiment sa place. Même si on parle souvent d’un salaire moyen de 2000 euros pour un débutant. En effet, cet agent indépendant sera rémunéré en fonction de plusieurs paramètres dont la performance et la personnalité. Les données chiffrées relatives à cette rémunération ne seront évoquées qu’à titre approximatif. D’ailleurs, le paiement de ses dus n’aura lieu qu’après signature d’un contrat de vente qui signifiera l’acte d’achat.

Les gains d’un agent commercial immobilier seront calculés en fonction du volume et du montant des transactions réussies sur une année. Mais il serait sage d’appliquer une tarification moyenne à partir d’un taux de 3% TTC, frais de notariés exclus. Ensuite, il convient de prévoir une quantité de transactions annuelles. Après le retrait de la TVA et des charges relatives à cette fonction, pouvant aller de l’ordre de 50%, vous aurez un devis quantitatif de vos revenus.

Voici un exemple concret de calcul de gains pour un indépendant. Vous avez un budget de recherche moyen de 500 000 euros et décidez d’appliquer un taux de 3%. Cela donnera un montant brut de 15 000 euros d’honoraires. Si vous prévoyez 5 transactions réussies par an, ce montant sera multiplié par 5, soit 75 000 euros. Après avoir déduit la TVA de 20% sur ce chiffre et l’avoir divisé par deux, vous obtiendrez 30 000 euros annuels.

Comment accroître ses commissions ?

Pour booster ses commissions, le chasseur de rentabilité a besoin d’être bien visible, physiquement ou virtuellement. Mais comme nous sommes passés à l’ère du digital, avoir un bon positionnement sur internet serait mieux noté. En effet, le point de vente ne fait-il pas partie des premiers « P » à la base du marketing ? Travailler cette interface virtuelle assurera donc l’accroissement des gains dans l’exercice de ce métier.

Pour ce faire, vous allez devoir concevoir un site internet, qui servira de vitrine pour vos compétences, savoir-faire et références. Le même dispositif devra être bien référencé pour ne pas souffrir d’oubli dans le vaste univers qu’est Google. Plusieurs techniques sont à la disposition de cet agent indépendant en vue d’atteindre les premières pages de ce moteur de recherche. Autrement, il devra faire appel une agence de communication maîtrisant le référencement web.

Certains établissements formateurs ne privent pas l’apprenti chasseur de rentabilité de modules consacrés à une présence virtuelle. Ne minimisant pas les enjeux du web sur ce métier, ils leur inculquent non seulement des connaissances de base pour réussir dans cette voie, mais ne les privent pas non plus de techniques diverses pour briller dans ce monde à forte concurrence. Bien évidemment, des structures d’accompagnement seront mises à leur disposition pour garantir une efficacité sur le long terme.

Qu’en est-il de la réglementation pour ce métier ?

Le métier de chasseur de rentabilité est régi par la Loi Hoguet. Celle-ci réglemente la profession immobilière depuis le 2 janvier 1970. Raison pour laquelle il a été imposé un minimum d’études avant sa pratique. Les textes légaux stipulent également que l’attribution de la carte professionnelle est strictement réservée à celui ou celle qui a passé une licence en économie, gestion ou droit. La même carte sera délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie régionale.

La loi Hoguet mentionne également l’existence d’équivalences pour les personnes n’ayant pas connu le même cursus. Ainsi, il est possible aux titulaires de BTS professions immobilières ou d’un diplôme de clerc de notaire de se présenter en tant que candidat pour le titre de chasseur de rentabilité. Sans diplôme quelconque, celui-ci devra passer par une valorisation des acquis en fonction de son niveau d’études, de ses expériences et de ses anciens statuts.

Faute de carte professionnelle ou carte T, l’agent commercial immobilier se verra attribuer une autre carte : attestation professionnelle ou carte blanche. Cette modalité a été prise en compte par le Garde des Sceaux. Il autorise l’attribution d’honoraires contre toutes prestations de services de ce type. Lesquelles se présenteront en conseils ou en accompagnement d’acquéreurs dans l’achat d’un bien immobilier. À l’occasion, le chasseur de rentabilité occupera le statut d’auto-entrepreneur.

Conclusion

Devenir chasseur de rentabilité n’est pas l’apanage de tous. En effet, il faut avoir une forte confiance en soi et une personnalité à vendre. Si d’habitude un métier s’acquiert par le passage obligé dans une école, peut-être que pour celui-ci, l’école de la vie suffira.

Vous savez maintenant tout sur le métier de chasseur de rentabilité.

J’aimerais en savoir plus sur vous. Répondez-moi en commentaire.

Avez-vous envie de travailler dans le secteur de l’immobilier ? Pensez-vous qu’il est possible de bien gagner sa vie avec ce métier ?

Pour en savoir plus et découvrir la réussite de nos agents commerciaux, cliquez sur le lien en dessous.

Florent2-ombre

Envie de devenir Chasseur Immobilier ?

96.3% des personnes qui se lancent dans le business échouent pendant que 100% des personnes qui ont saisi cette nouvelle opportunité spéciale ont pu quitter leur patron et gagner minimum 3 fois leur ancien salaire !
Des personnes ont réagit à cet article.
Afficher les commentaires Masquer les commentaires
Commenter à : Chasseur de rentabilité : Découvrir le métier
  • 28 septembre 2020

    Bonjour,

    J\’aimerais en savoir plus sur le métier et notamment comment se passe la rechercher de nouveau client ?

    D\’avance je vous en remercie.
    Floriane BACQUEVILLE
    0778480281

    Répondre
    • 30 septembre 2020

      Bonjour, merci pour votre commentaire 🙂
      Je vous laisse découvrir notre guide vidéo pour que vous en appreniez plus sur le métier

      Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Attach images - Only PNG, JPG, JPEG and GIF are supported.

Login

Welcome to Typer

Brief and amiable onboarding is the first thing a new user sees in the theme.
Join Typer
Registration is closed.